Nouveau site !

Bonjour !

Comme vous avez pu le remarquer, le site de Squill a fait peau neuve, ceci grâce aux doigts experts du « Grand Architecte du Spectre Chromatique » (qui n’est autre que Schnouk). Maintenant passé sous une plateforme WordPress, plus pratique et où tout est plus automatisé, il n’apporte pas de changements fondamentaux, sinon un accès plus rapide aux créations de l’écureuil (sur votre droite). Des modifications sont bien sûr encore à venir, mais l’essentiel y est.

Avec tout mon amour, votre serviteur adulé, Eli.

PS : Pour ceux que ça intéresse, l’ancien site est toujours disponible, les connexions lentes étant encore monnaie courante par les temps qui courent… Ici.

Rétrolien

6 commentaires

  1. Si vous avez des commentaires sur le Design, vous pouvez les faire ici !

  2. Schnouk, ton design, il poutre. <3
    Et le passage à WordPress, c'est une très bonne idée franchement! \o/

  3. C’eyyyy Boooooooooooooo !

  4. Trop bien, le site !!!
    Trop bien aussi, le premier épisode de Fenêtre !

  5. Bonjour !

    Après plusieurs années je me remet à écouter mes bonnes vieilles séries audio en travaillant. Je me suis rappelé que tu avais fait une série formidable remplie de twist dont j’attendais la fin à l’époque : « Pèlerinage ».
    Après tout ce temps je me doute bien qu’elle ne finira pas haha ^^ » et d’ailleurs je ne suis pas venu pour te demander de la continuer (je suis gentil) mais je me demande toujours comment tout ce tintouin aurait dû finir et si je pouvais sollicité ton immense bonté et te demander si tu avais, malgré tout à l’époque, écris un scénario/une fin/un truc épique que je pourrais voir ? :3

    Ceci me tiens toujours à cœur depuis le temps alors je serais ravi de tout savoir ! Mais d’un côté je comprendrais que tu ne veuille pas me montrer tes brouillons de projet…

    En attendant,

    Merci pour tout !

    Nicolas

  6. Bonjour,

    Je n’avais absolument rien prévu, j’avais et j’ai encore dans ma tête toutes les idées inachevées, inabouties, tous les personnages que je souhaitais mettre en place, et les situations. Ce sont désormais comme des rêves légèrement oubliés. Je me souviens qu’ils ont existé, sous quelle forme (le personnage devait atterrir sur un bateau, en exploser le plancher, et se trouver devant Le Cartographe. Le bateau tanguait sur l’eau et se faisant, on entendait les bruissements des pages qui tombaient, etc).
    Mais j’étais un créateur sans plan, et j’ai encore cet état de création, qui provoque l’écriture sans une structure autre que celle instinctive.

    J’ai commencé « Pèlerinage » jeune, dans un esprit simple : je n’arrivais à rien, alors, j’écrirai sous contrainte.

    Je pense qu’il est possible d’imaginer que le personnage trouve son bonheur, ou si ce n’est le bonheur, qu’il s’épanouit aujourd’hui, à force de rencontres.

Vous pouvez commenter en saisissant votre texte dans la charmante boîte ci-dessous.